Le portage salarial, pour un statut aux multiples avantages

Le portage salarial, pour un statut aux multiples avantages

1 décembre 2018 Non Par Audrey Barnot

Définition du portage salarial

Le portage salarial est apparu dans les années 80. Il était peu connu et était uniquement réservée aux activités dites intellectuelles. Le portage salarial consiste à vous donner la possibilité de développer votre activité de manière autonome et indépendante tout en bénéficiant du statut de salarié.

Aujourd’hui, ce type d’activité reconnu par les pouvoirs publics comme un nouveau mode d’organisation du travail, est inscrit dans le Code du Travail depuis le 25 Juin 2008, dans le cadre de la loi n° 2008-596 portant sur la modernisation du marché du travail.

Le fonctionnement de la simulation de portage salarial

Afin de simuler votre revenu net en portage salarial, la société de portage salarial ôte de votre chiffre d’affaires mensuel les frais de gestion. On obtient ainsi le compte du consultant, ou ce qui est à payer au consultant. Les frais professionnels sont retirés de ce montant. SPG paye ensuite les cotisations patronales, et on obtient un salaire net brut. Après le payement des charges salariales, on obtient le salaire net. La rémunération finale du porté correspond à ce salaire net auquel sont ajoutés les frais professionnels non remboursés par le client.

Les avantages du portage salarial

Ils sont multiples. En prenant une société de portage, l’indépendant évite d’avoir à créer sa propre structure juridique. Finies les corvées administratives car elles sont prises en charge par la société de portage salarial, en même temps  que la gestion du business. Le porté peut alors se concentrer sur son cœur de métier, et gagner du temps énorme.

Le portage salarial offre également à l’indépendant une meilleure gestion de sa trésorerie. Car, en cas de non-respect  des délais de paiement des clients, le porté touchera quand même tout ou partie de son salaire à intervalles réguliers.

Comparatif entre le statut d’autoentrepreneur et le portage salarial

A première vue, le statut d’autoentrepreneur et le portage salarial semblent être similaire. Nenni !

L’une des principales dissemblances entre ces deux régimes réside dans leur statut juridique. En effet, l’autoentrepreneur est un travailleur indépendant normal. Il doit gérer lui-même son activité et respecter certaines obligations administratives, sociales et fiscales. Tandis que le consultant en portage salarial est assimilé à un salarié de l’entreprise de portage salarial. Il peut ainsi bénéficier des avantages sociaux du statut de salarié. Et il n’a pas à gérer la partie administrative liée à son activité car la société de portage qui le fait pour lui.

Vis-à-vis de ses clients, l’autoentrepreneur est le seul interlocuteur. Il cherche lui-même ses futures missions et tracte leurs conditions de réalisation (montant des honoraires, nombre de jours travaillés par semaine…). Il s’occupe également de la facturation et du suivi du paiement de ses clients.

Quant au consultant porté, s’il prospecte lui-même ses futurs clients et négocie aussi les conditions d’exécution de ses missions, comme l’autoentrepreneur ; par contre, l’ensemble des démarches administratives du consultant (facturation, relance clients…) est pris en charge par la société de portage.

SPG, une société de portage salarial en informatique

SPG est une société de portage salarial dans le secteur de l’informatique. A ce titre, la plupart, voire la totalité, de ses clients travaille en informatique. SPG accompagne des informaticiens, des consultants en informatique et même des experts métiers vers leur autonomie professionnelle tout en leur donnant la sécurité du statut de salarié.

En faisant confiance à une société de portage, l’informaticien indépendant accède autant au statut de salarié et à tous les avantages connexes : chômage, retraite, sécurité sociale et prévoyance. Le portage salarial est donc le moyen qui vous offre une certaine sécurité de l’emploi en toute indépendance. Ce statut est un sauf-conduit pour le porté pour posséder un numéro de déclaration d’activité, d’une assurance responsabilité civile professionnelle et d’un régime de prévoyance en toute tranquillité.

Le choix de la société de portage est fondamental pour la prospection des clients. Car, même si elles ne sont pas autorisées à fournir directement des missions aux portés, elles peuvent diffuser les offres reçues directement d’anciens clients ou de partenaires. Ainsi, plus le réseau de la société de portage est important, plus elle communiquera de missions à ses portés.

Les sociétés de portage spécialisées dans un secteur comme l’informatique par exemple, recueillent également plus d’offres de missions.